Lost : The Substitute

Après un épisode sur Kate et le Temple, autant dire deux pièges en 40 minutes, nous retrouvons le personnage central de ce moment, John Locke. Pour notre plus grand plaisir.

L’épisode quatre ne déçoit pas. Fidèle aux attentes élevées – d’autant que l’épisode trois était loin d’être une réussite – il nous en dit un peu plus sur le personnage mystérieux de Locke. Et zappe entièrement la partie du temple, ce qui personnellement m’arrange grandement, n’ayant pour le moment trouvé qu’un intérêt limité au trio fontaine – maître japonais – faux John Lennon.

SPOILER ALERT

Tout d’abord, on découvre le Locke de la réalité X. Attachant, courageux, libéré, presque tout le contraire de ce que nous connaissions de Locke dans la vraie vie. Il vit du mieux qu’il peut avec son handicap. Il est fiancé à la belle Hélène, son père semble toujours en vie (mentionné lors d’un dialogue). Il semble totalement libéré de son handicap, contrairement au Locke que nous connaissions. D’ailleurs, le passage émouvant dans cette réalité X est la formidable déclaration d’Hélène. Cependant il travaille toujours dans la même boîte de bas étage qui fait des cartons. Et d’est là que le changement s’opère qui va lui permettre de croiser plusieurs héros de la série.

Après s’être fait viré de son job, il croise tout d’abord Hurley, qui semble dans une forme extraordinaire. Ni une ni deux, il lui donne le contact d’une boîte d’intérim qui pourra l’embaucher. Lors de son entretien, il rencontre Rose, toujours en phase terminale de cancer, mais extrêmement droite et ferme. Elle le pousse à prendre un job « qui convient ». Et il devient remplaçant dans un collège, boulot qu’il semble réellement apprécier. A la pause, la rencontre magique a lieu, celle avec Ben, professeur d’Histoire Européenne. Rencontre au sommet.

Sur l’île, c’est un peu l’affolement. Richard est paniqué. Illana comprend mais n’ose rien dire, un peu comme un médecin devant une maladie incurable. Et Flocke (Faux Locke) est de moins en moins sympathique. Oh rien de méchant, mais on sent dans ces paroles toute l’ambigüité d’un personnage maléfique. Il va chercher Sawyer, qui se conforte comme il peut dans le whisky. Sawyer comprend très vite qu’il ne traite pas avec l’humain, que Locke est bel et bien mort. Mais il veut des réponses. Et il va mettre son pantalon.

La suite restera l’un des moments importants de la mythologie de Lost. Pas grand-chose à analyser en profondeur, mais un moment qui nous marquera sûrement pour les semaines à venir. Dans une grotte au bord de la falaise, Flocke montre des noms gravés sur le mur. Avec des numéros à côté. Et miracle, cela correspond aux nombres de l’équation de Valenzetti :

4 – Locke

8 – Reyes

15 – Ford

16 – Jarrah

23 – Shephard

42 – Kwon

C’est donc Jacob qui les a bien amenés à l’île. Mais que faire maintenant. Flocke donne un choix à son nouvel ami : ne rien faire, rester et protéger une île qui n’en n’a pas besoin ou partir. Le choix est guidé, et il est difficile de croire que le dialogue est sincère. Mais Sawyer a visiblement choisi.

La scène la plus drôle cette semaine doit son conteste être celle de l’enterrement. L’eulogie de Ben est fantastique. Et la réplique de Lapidus également.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lost, Saison 6, Series TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s