Lost : Lighthouse

Listen Dude, I Kinda Need You

Ca y’est la saison 6 bat son plein. Et c’est de la bonne.

Après l’épisode de la semaine dernière, on se doutait un peu que le rythme allait redescendre, surtout que l’épisode portait sur Jack. Mais pour ce 5e épisode, Cuse et Lindeloff ne nous ont pas déçu. Retour aux aventures du temple avec un épisode qui ne manque pas d’humour. SPOILER ALERT

Le phare, une nouvelle caverne ?

On reprend donc le fil de nos Losties laissés à côté ou dans le temple de Maître Dogen. Hurley, qui peut voir les morts, rencontre à nouveau Jacob. Hurley est un personnage vraiment fantastique dans Lost. Souvent cantonné au rôle d’amusement (surtout avec Miles dans la saison 5) il a pourtant un potentiel énorme. Ici, les multiples références geek (Obi-Wan Kenobi, Indiana Jones, le Samouraï, …) ainsi que son lien particulier avec Jacob en font un personnage remis à sa juste valeur.

C'est donc ça le Phare...

Après avoir convaincu Jack de le suivre, ils se rendent au phare. Il semble tout de même étrange qu’un bâtiment aussi grand soit apparu là par hasard, et les explications risquent de ne pas être très crédibles et passionnante. Pourtant, nous avançons progressivement dans ce que représentent les « candidates ». Pourquoi tous leurs noms sont-ils notés sur le phare ? Que signifie la vision de Jack ? Ont-ils vraiment été choisis depuis si longtemps pour être « candidate » ?

J’ai beaucoup aimé la relation qui se noue entre Jacob et Hurley. Bien qu’en avançant, on se demande quel est le vrai caractère gentil de Jacob.

Les difficultés d’être papa

Dans le monde X, Jack est père. On ne connaît pas la mère. Son fils David a 13/14 ans. Ce n’est pas très passionnant, mais c’est le prétexte à plusieurs petites choses :

  • Montrer le rapport de Jack à la paternité et surtout sa volonté de se débarrasser de l’image de sa relation avec son père
  • Introduire Dogen dans la réalité X.
  • Introduire un peu de doute quant aux souvenirs passés de Jack dans la réalité X (d’où vient la cicatrice ? )

Maître Dogen, un peu moins caricatural

C’est moins pire que prévu, donc on approuve.

Folie

Claire n’est plus la mère fragile et sensible du début de la série. Une araignée lui trotte visiblement au plafond. Elle révèle un côté froid, glacial, parfois horrifique du plus bel effet dans cet épisode. Il vient équilibrer le côté sympathique des joyeuses aventures de Hurley et Jack.

Elle rejoint maintenant le camp des amis de Faux-Locke. Il manque d’ailleurs quelque chose pour nous expliquer ce qu’elle a foutu sur cette satanée île pendant 3 ans. Elle n’était pas soumise aux flash temporels ? Pourquoi ? Et de quand date sa rencontre avec Faux-Locke qui n’est pas arrivé sur l’île avant le retour du corps de Locke ?

Une des meilleures scènes cette semaine

Le mystère s’épaissit, mais dans le bon sens du terme. Bien que certains éléments laissent prévoir une fin décevante, on avance dans ce labyrinthe sans trop se poser de questions. Vivement la semaine prochaine.

PS : C’est moi où jusqu’à présent tout ce qui concerne le groupe du temple dans la saison 6 manque cruellement de rythme ?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Saison 6, Series TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s