The Mentalist

Oui, cela ne fait pas vraiment geek. Mais j’ai aussi une vie tout à fait simple parfois. Et une bonne série policière, cela fait parfois du bien.

The Mentalist est une série sortie américaine de CBS (mais si la chaîne des Experts) qui se passe en Californie. C’est très simple. très convenu et familial. Le seul élément marrant, et qui m’a tenu pendant au moins deux épisodes, ce qui n’est déjà pas si mal pour une série policière, c’est leur mentalist, Patrick Jane. Ce dernier joue un rôle étrange. Mais on en parle juste après.

Disons que j’aime beaucoup de séries. Vous avez pu le remarquer. Mais je dois avouer que je suis totalement insensible à la plupart des séries policières modernes. « Les Experts » m’ont toujours ennuyé. Si je suis obligé de voir David Caruso et ses lunettes, je peste contre les méthodes pseudo-scientifiques débiles qui leur permettent de résoudre leurs énigmes. Et puis il faut dire que le schéma est quand même bien toujours le même. Je n’ai jamais accroché à Cold Case qui rouvre toujours des dossiers de 50 ans comme si c’était hier pour nous faire pleurer sur des amours brisées. Enfin, Criminal Minds avait des tendances à partir un peu dans la parano extrême droite à mon goût.

(Où l’on s’aperçoit avec effroi que c’est la même chaîne qui produit toutes ces séries qui sont la part importante de la diffusion de TF1 entre deux Joséphine)

Une équipe de choc (pour vos baptêmes, mariages, bar mitzvah,...)

Alors bien évidemment, je n’ai pas vu grand chose de « Mentalist ». Et je suis à peu près sûr qu’un certain nombre des tares décrites plus haut vont apparaître. Mais j’étais agréablement surpris par ce que je ne pensais être qu’un petit divertissement tranquille (à vrai dire, je comptais offrir le coffret de la saison 1 à un parent).

Alors, on retrouve Simon Baker, qui permet d’aguicher quelque peu la ménagère. Et aussi Robin Tunney, injustement tuée trop tôt dans Prison Break (ouf, c’est la Fox (enfin pas tant ouf que ça non plus)) pour créer un élément de surprise. Mais les acteurs valent ce qu’ils valent. On reste dans une série policière.

Où l'on retrouve Robin Tunney

Revenons un peu à l’histoire. Patrick Jane a pendant longtemps été un voyant (« psychic » en anglais). Visions, dialogues avec les esprits, prédictions. Il joue avec la perception des gens. Et tout son personnage tient sur l’ambigüité. N’est-il, comme il le prétend, qu’un bonimenteur chevronné qui a longtemps réussi à tromper son monde?

Comment lie-t-on ce type à une série policière ? Par l’artefact scénaristique le plus simple du monde. La vengeance. Un cruel tueur en série nommé « Red John » a décimé sa femme et sa jeune fille. Prenant conscience que ses faux-pouvoirs avaient des conséquences dangereuses, il apporte ses compétences aux services de justice au travers du California Bureau of Investigation (qui existe et est rattaché au Ministère de la Justice de Californie).

Le quota réservé à la ménagère...

Et cet observateur de l’extrême, capable des filouteries les plus mesquines, devient un policier un peu à part. Le premier parallèle qui m’est venu à l’esprit, et c’est sûrement pourquoi j’ai continué à regarder, c’est Dr House (aussi sur Fox, btw)

Patrick Jane comprend rapidement l’importance des petits détails. Il n’est pas besogneux et adore le challenge. Cela ressemble déjà un peu à notre Gregory préféré. Il aime les jeux d’esprits et les manipulations, mais adore répéter à l’envie que les pouvoirs psychiques ne sont que du vent. Ce qui compte, c’est l’observation, les faits, le regard de l’autre. Sûrement plus humain que Gregory House dans ses rapports aux autres, il conserve cette froideur de la réflexion. Pour le moment, Patrick Jane n’est pas encore drogué, mais il suffit qu’il nous trouve quelque chose, même simple (somnifères) pour nous en faire une version nouvelle de Scherlock et par la même occasion de House.

Je pense vraiment que c’est ce qui m’a plu dans ce début de série. Il est d’ailleurs probable que j’arrête en chemin si l’intrigue principale est toujours aussi présente et peu fournie. Mais je dois avouer que la série remplit son office, offrir une belle distraction travaillée et un peu réfléchie pour une soirée tranquille. Et le retour à l’esprit d’observation nous change vraiment des experts… (ouf !)

Alors, une fois n’est pas coutume, je suis à la ramasse concernant cette série. La saison 1 vient d’être diffusée sur TF1. Le coffret DVD est sur les rayons. Nous en sommes aux deux tiers de la diffusion de la seconde saison outre atlantique. En même temps, vous n’avez pas raté grand chose puisque TF1 a comme régulièrement diffusé la série dans le désordre.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Series TV

Une réponse à “The Mentalist

  1. If only more than 92 people would read about this.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s